MATHE-MOURET Annyck

Annyck Mathé-Mouret est une artiste peintre, tendance figurative

Annyck Mathé-Mouret est revenue habiter en famille dans le pays Vannetais qu’elle connaissait bien, il y a une vingtaine d’années.

 Après une longue période de collaboration avec l’entreprise de son mari, elle a repris sa pratique artistique, la peinture.

« Je n’ai, en réalité, jamais cessé de peindre, mais il est vrai que je m’y suis vraiment remise ces dernières années », explique-t-elle. Les Sinagots connaissent d’ailleurs son arbre-fleuve, peint dans le hall d’entrée du Grain de Sel. C’est à Paris, aux Beaux-arts qu’elle a reçu sa formation initiale et rencontré des artistes de tous les pays du monde.

 Dessin, huile, pastel, aquarelle, toutes ces pratiques picturales lui sont familières.
Son style figuratif est fondu dans des couleurs unifiées. Il peut être composé d’objets, rassemblés ou empilés et de mécanismes qui évoquent le travail des hommes et le passé industriel ou artisanal.

 Des paysages également, des divers lieux où elle a habité, peuplent son atelier, à Montsarrac, qu’elle a ouvert à ses voisins et amis.

Les titres de ses œuvres sont particulièrement évocateurs : « Le cabestan » « Cuve d’ocre de Roussillon » « L’échafaudage »  « Nasses sur l’embarcation »

L’artiste vit et travaille au pays de VANNES.

Quelques œuvres de l’artiste :

Mathe Mouret

833e4133c056afb7ebbb5cda6a347c91

 

#annyckmathémouret #peintretendancefigurative