MAVAMBU N’Dangani

N’Dangani MAVAMBU est un sculpteur sur bronze.

N’Dangani MAVAMBU est un Artiste originaire de la République Démocratique du Congo. Après avoir effectué ses études secondaires et supérieures en Sculpture à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, il a commencé à exposer à Kinshasa ainsi qu’au Centre Culturel Français de Brazzaville, ville dans laquelle il avait entamé ses études d’Histoire-Géographie à l’université Marien Ngouabi. A la suite d’une collaboration réussie, à l’issue de cette dernière exposition, N’Dangani MAVAMBU est venu à Paris afin de continuer ses études à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts – ENSBA – et y développer ses projets artistiques. Par ailleurs, il détient un Diplôme d’Etudes Approfondies de l’Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne en Arts-Plastiques et compte à son actif une formation de Management culturel à l’Institut d’Etudes Supérieures des Arts.

Sa vocation pour la sculpture lui  est venue très jeune, durant sa scolarité, où il s’est très vite aperçu de sa passion et de ses dons pour le dessin et la sculpture. Pour lui, l’artiste a un rôle d’avant-garde à jouer et ses œuvres lui permettent d’exprimer des sentiments, des attitudes et des états d’âme au travers de la représentation de ses personnages.

N’Dangani MAVAMBU est avant tout soucieux d’avoir une approche humaniste de la sculpture. Nourri par deux écoles, l’Africaine et l’Européenne, il réussit dans ses œuvres une harmonieuse synthèse de ses deux éléments nourriciers. Il utilise divers matériaux :  le plâtre, le ciment, le mortier hydraulique, la résine, le bronze. Parfois séparément, souvent dans de savants mélanges qu’il expérimente et renouvelle fréquemment. On peut voir dans ses œuvres des éléments très africains : Kuba, Luango, Nyanga, Yombe… mais structurés, avec une rigueur rationnelle et dans un esprit réaliste plus proche de Rodin que de celui des créateurs de masques et d’idoles africaines.

Se définissant lui-même comme un artiste figuratif et abstrait, son travail est issu de la technique traditionnelle de la sculpture.  Il est également inspiré par  des artistes comme César, Armand, Niki de Saint-Phalle, Henri Moore, Alfred Liyolo, Ndembe Tamba et les nouveaux réalistes français, ainsi que par les statuettes à clous du Bas-Congo et les reliquaires Kota du Gabon.

Son travail lui a permis d’exposer, à de nombreuses reprises, comme en 1993 à la Galerie APP’ART ainsi qu’en 1997  au Ministère de l’Economie et des Finances à Paris. De plus, il s’est vu remettre plusieurs prix dont le  « Burin d’Argent Grande Sculpture » au Festival International de la Sculpture à Ouistreham en 1989 ou la « Médaille d’argent » au 34ème Salon « d’Ile de France » à Bourg-la-Reine en 2002.

En parallèle de son travail artistique, il est très engagé dans le management culturel ,notamment dans la mise en place d’un site dédié au Royaume précolonial Kongo dans le Bas-Congo en République Démocratique du Congo.

L’artiste vit et travaille à Creteil dans le Val de Marne.

Quelques œuvres de l’artiste :