Jérôme MESNAGER est un artiste peintre du Street-Art.

Dans le mouvement multiple de l’expression, chaque individu cherche sa voie. Il en résulte une somme extraordinaire de démarches discursives faisant de chaque artiste un créateur singulier et unique. C’est la rencontre entre l’homme et le discours qui est à l’origine de ce miracle qui existe depuis la création du monde et qui se poursuivra éternellement. Que cela nous plaise ou pas, il y a une hiérarchie de la parole : il y a des écrits qui s’inscrivent dans l’histoire et il y a les écrits voués à l’oubli.

De toute évidence, Jérôme Mesnager a réussi, puisqu’on peut le compter parmi les créateurs historiques.

Désormais, Jérôme Mesnager attire l’attention des grandes galeries d’art et des collectionneurs avertis. Des murs de la ville de Paris et d’ailleurs, il est passé aux cimaises des grandes galeries d’art. Il reçoit également à son atelier. Loin d’affaiblir l’authenticité de son expression, ce passage d’une situation à une autre est une sorte de « rébellion » à une forme de soumission aux lois du marché. Cela l’a encore fortifié et consolidé dans ses choix plastiques. Lorsqu’on est un électron libre, on échappe à toute velléité de récupération.

Ce qui est vraiment remarquable dans l’évolution de Mesnager, c’est le passage d’une expression vulnérable, éphémère et précaire, à un témoignage unique en son genre s’apparentant aux divers phénomènes de société, tout autant que Ben ou Miss-Tic. Malgré les années qui passent, autant sur son personnage que sur celui de nos regards, Mesnager reste d’actualité et son art n’a pris aucune ride.Son art mural exprime à la fois le malaise d’exister en société et le bonheur d’être libre , d’appartenir à l’urbanité. Car en même temps qu’elle nous fatigue, la ville nous donne les moyens de dire notre révolte.

Les murs de Paris sont faits pour ça !

En même temps qu’il s’échappe et qu’il est quelque part insaisissable, l’homme blanc « mesnagien » symbolise la permanence des choses et du discours.

Art conjointement social et asocial, contestataire et intégré, l’univers plastique de Mesnager creuse, dans la chair blessée du mur, l’absence de communication. Son personnage emblématique, désormais célèbre, est porteur de ses problèmes personnels et de nos problèmes collectifs.

Mesnager est arrivé, à force de travail sur lui-même et sur son personnage, à toucher à l’Universalité du discours.

En mouvance perpétuelle, son personnage est devenu planétaire et exprime la tragédie de l’homme face à son destin. Son art a permis la cristallisation ardente du créatif, du ludique et de l’académique, du réalisme et de l’onirisme.
Jérôme Mesnager a réconcilié les contraires et, pour arriver à ce stade ultime du discours, il ne s’est pas ménagé.Il fusionne avec son double et fais bon ménage avec cet autre qui habite son être profond.

D’évidence, Jérôme Mesnager est un grand visionnaire.

L’artiste vit à Montreuil et à Paris

Pour en savoir plus : Site de l’artiste