Le Directeur

Présentation de Jean-Pierre LORRIAUX, directeur des Galeries Artitude par Mustapha CHELBI Chevalier de la Légion d’honneur,Chevalier des Arts et Lettres, directeur de l’Espace Pictural.

« Fils d’agriculteurs, Jean-Pierre LORRIAUX est l’aîné d’une famille de sept enfants. Il a toujours été habité par la passion de l’art. A l’école, il collectionnait déjà les premiers prix de dessin. Ses parents l’ont encouragé à faire des études. Ambitieux, il décide de monter à Paris en 1967.

Il réussit tous ses concours et examens. Il est successivement diplômé : de l’Institut des Sciences Sociales du Travail (Université de Paris 1), de l’Institut Français de Presse et des Sciences de l’Information (Université de Paris 2), du Centre Interuniversitaire de Formation à la Fonction Personnel (Université de Paris 2), de l’Institut d’Etudes du Développement Economique et Social( Université de Paris 1) où il obtient son Doctorat de 3éme cycle en sciences économiques avec une spécialisation en économie internationale. Heureusement pour l’art il échoua de peu au concours d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration, il serait peut être devenu haut fonctionnaire !

Loin d’abandonner sa passion, il l’a cultivée comme un jardin secret Durant ses études, il fréquentait à la fois la Sorbonne et les Musées, la faculté de Droit et les galeries d’art. Il a même suivi des cours de peinture avec l’illustre Salvador Dali. Jean Pierre LORRIAUX a ainsi poursuivi son rêve d’enfant et a réussi à préserver ce qu’il a de meilleur en lui, l’idéal esthétique. Pour payer ses études, il a fait des petits boulots lui permettant d’acheter ses premières œuvres d’art sur des coups de cœur..

Son parcours professionnel est tout aussi impressionnant. Il a été successivement nommé Assistant puis Professeur à la Faculté de Droit et d’Economie de Paris. Il est auteur d’une dizaine de livres réputés, dont un « Dictionnaire de la Formation » et son ouvrage fameux « Economie Politique Contemporaine » qui a été réédité cinq fois. Il a également été élu Président de la Chambre Syndicale des Professionnels de la Formation. Conseiller Prud’homal, Délégué Consulaire à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris… tout en continuant à fréquenter Galeries, Artistes, Salons et Salles de Vente, en se constituant, petit à petit, une belle collection d’Art Contemporain. Joignant l’utile à l’agréable, le principe de plaisir au principe de réalité, cette stratégie allait s’avérer payante.

Jean Pierre LORRIAUX a concrétisé son rêve d’enfant en ouvrant sa première galerie d’art au Village Suisse en 1997. Sa décision, basée sur une réflexion approfondie, enrichie par son expérience professionnelle, l’amena à mettre en œuvre une dynamique novatrice de promotion de l’art et des artistes contemporains. Après avoir beaucoup fréquenté les galeries, il a créé la sienne, avec des concepts dynamiques tels que la présentation des diverses tendances de l’Art Contemporain, de l’abstraction à la nouvelle figuration, multipliant les expositions personnelles et collectives, généralement thématiques. Sa double formation d’économiste et de juriste, aiguisée par un œil sûr et une longue pratique d’achat, lui permet de cerner au mieux les contraintes et les spécificités du marché et d’aller à l’essentiel avec un pragmatisme assuré.

Ce fut le début d’une belle saga artistique qui se poursuit avec succès.Sa décision basée sur une réflexion approfondie , enrichie par son expérience professionnelle, l’amena à mettre en œuvre une dynamique novatrice de promotion de l’art et des artistes contemporains.Après avoir beaucoup fréquenté les galeries, il a créé la sienne, avec des concepts dynamiques tels que la présentation des diverses tendances de l’Art Contemporain , de l’abstraction à la nouvelle figuration multipliant les expositions personnelles et collectives,généralement thématiques .Sa double formation d’économiste et de juriste , aiguisée par un œil sûr et une longue pratique d’achat ,lui permet de cerner au mieux les contraintes et les spécificités du marché et d’aller à l’essentiel avec un pragmatisme assuré.

Jean-Pierre LORRIAUX, à force d’efforts, a pu en quelques années multiplier ses surfaces d’expositions en ouvrant de nouvelles galeries, permettant ainsi à des artistes d’exposer dans d’excellentes conditions. Avec un rythme soutenu, il aime présenter conjointement peintures et sculptures, afin de donner plus d’impact à ses expositions. Il lui a fallu, pour ce faire, franchir différents obstacles et investir sans se décourager, dans une conjoncture difficile, maintenir le cap tout en s’adaptant. Entreprendre c’est une aventure, mais pour la galerie c’est également la prise de risques, y compris sur le plan financier, les risques doivent être calculés. Pour réussir il faut entreprendre, y croire, défendre ses artistes, car une exposition n’est jamais un succès assuré d’avance. Jean-Pierre LORRIAUX a fait des paris audacieux qui se sont révélés judicieux.

Le premier pari a été de s’installer au cœur du « Village Suisse », créé pour l’Exposition Universelle de 1900, un lieu prestigieux et renommé pour ses 150 antiquaires, galeristes et décorateurs. Il a trouvé , dans cet endroit agréable et bien situé, près de la Tour Eiffel , une clientèle internationale de professionnels et d’amateurs, s’intéressant à toutes les formes d’art, de l’art primitif à l’art contemporain

Le deuxième pari est basé sur la promotion de jeunes talents et d’artistes nouveaux, avec des artistes confirmés. C’est l’art de détecter les talents d’aujourd’hui, qui sont nombreux, et qui ne trouvent pas facilement des lieux d’exposition adaptés, avec des moyens de promotion performants. Galeriste, Jean-Pierre LORRIAUX l’est devenu à part entière, avec une mission de conseil, pour aider les collectionneurs à élargir l’éventail de leurs acquisitions et apprécier les nouveaux talents. Le sens pédagogique et commercial du Galeriste est évident, ainsi que sa qualité d’écoute et d’accueil, sa convivialité.

Après avoir beaucoup reçu Jean-Pierre LORRIAUX donne le meilleur de lui-même. Il veille à établir un juste rapport qualité/prix des œuvres, devant à la fois satisfaire l’artiste et le client. Son rôle de galeriste est de mettre en valeur ses artistes. Cela passe par les relations avec la presse, la cotation des artistes, un travail de fond avec les intervenants du marché de l’art. Avec des moyens ambitieux et des outils de communication adéquats: internet, marketing direct, publicité, création d’évènements… il a rempli son objectif. Le troisième pari a été celui de l’internationalisation avec l’ouverture de nouveaux marchés aux artistes du monde entier ce qui permet une confrontation des talents et des styles. Exposent à la Galerie Artitude aussi bien des artistes américains, russes, chinois, brésiliens, africains et bien entendu européens. L’art ignore les frontières. La mondialisation, avec Artitude, est une réalité. Cette grande diversité de nationalités mérite d’être soulignée. Les Galeries Artitude assurent la promotion de leurs artistes en France et à l’Etranger. Elles se développent sur le marché international avec des partenaires efficaces qui leur permettent d’être présentes partout dans le monde.

Les Galeries Artitude ont exposé leurs artistes aussi bien à Shanghai qu’à Hong Kong, à São Paulo, Barcelone, Berlin, à Moscou et à New-York. A chaque fois c’est une nouvelle aventure. Cette politique de partenariat avec des galeries étrangères permet de faire connaître les artistes de leur donner une dimension internationale , en élargissant leurs connaissances à d’autres cultures. En favorisant les échanges artistiques internationaux, Jean-Pierre LORRIAUX contribue à développer les relations culturelles entre les pays en n’hésitant pas à se déplacer aux quatre coins du monde pour promouvoir ses artistes.

Flaubert disait : « La race des chevaliers n’est pas morte… tout artiste en est un ». Cette formule, Jean-Pierre LORRIAUX veut la reprendre en assurant la promotion des artistes. Il a mis au point des formules de partenariat à long terme, leur permettant de figurer dans la sélection des artistes représentés par Artitude. Ce noyau dur est soutenu en permanence, et c’est là un grand mérite d’Artitude, pour éviter des expositions qui ne seraient que des feux d’artificeféphémères.

Universitaire renommé, chercheur infatigable, analyste pertinent, penseur méthodique, doté d’une intelligence raffinée, Jean-Pierre LORRIAUX a abandonné sa carrière d’Universitaire pour développer ses galeries. Il ne le regrette pas. Des projets, il n’en manque pas, en ouvrant une galerie dédiée à l’art africain (sculptures, masques, objets de curiosité…). Sans se prendre au sérieux mais en faisant les choses sérieusement, il consacre l’essentiel de sa vie à servir les Beaux-Arts… Dites-moi quel plus bel idéal que celui-ci ? »

M. CHELBI Le Forum des Arts Plastiques, Revue d’Art, spécial Artitude.

*** *** *** *** *** *** *** ***

Les Galeries Artitude apparaissent régulièrement dans les pages des magazines grâce aux nombreux évènements qu’elles organisent et à la diversité des artistes présentés. Voici quelques articles extraits de notre revue de presse. Retrouvez les annonces de nos expositions régulièrement dans la presse telle que Pariscope, L’Officiel des Spectacles, L’Oeil, Le Journal des Arts, La Gazette des Arts, Le Journal du XVème, Impressions d’Artistes, Le Forum des Arts et des Lettres…

Depuis 1997, date de la création d’Artitude, des articles et des publicités sur nos Galeries et nos artistes sont parus notamment dans les journaux et les revues suivantes : Accrochages, Académie Européenne des Arts, Achkar Monde, Actualité Juive, Actualité (Quotidien du Pharmacien), Adek Paris, Agenda Culturel de l’Ambassade de l’Inde, Agenda Culturel de Catalogne, Air France Magazine, Annonces Quartier, Aktuel, Aladin, Antika Paris, Antiquités et Brocante, Architectural Digest, Art aujourd’hui.com, Art annonces, Art et Décoration, Artist’info, Art Planete, Artotal.com, Artedelmondo, Art de Vivre, Artension, Artistes Magazine, Arts Actualités Magazine, Arts et Lettres de France, Arts et Antiquités, Arts Gazette International, Arts Info Systèmes, Arts-Sciences-Lettres, Asnières infos, Atlantica, Art 11.com, Beaux Arts, Berliner Kunst Kalender, Berliner Morgenpost, Blackmap, Bon Art Revista d’Art (Barcelone), Bulletin de l’Ambassade de Suisse, Bulletin de l’Ecole de la Loire, Bulletin d’Information de la Mairie du XVè, Bulletin Municipal du 15e, Calendrier de l’Ambassade du Japon, Carrefour des Acteurs Sociaux, Chambre des Beaux Arts Méditerranée, Chasseur d’Images, Cheval Loisirs, Cimaise, Cityvox, Club Affaires – Tangara, Cofrade – Infos, Connaissances des Arts, Côté Arts, Déco Eco, Découverte-artistes.com, Dernières Nouvelles d’Alsace, DIVA, Dolphin Mag, DP Viver (Brésil), Equus, Espace Richelieu, Evenemenktuel, Femmes 3000, Figaroscope, France Antiquités, Gallery Guide Europe, GAMT « Quotidien Arménien », General Anzeiger, Gestion de Fortune, Group’Art Contacts, Guide de l’Art, Guide Pratique du 15e, Impressions d’Artistes, Infos Brésil, International Antiques, International Herald Tribune, Japon-Calendrier Culturel, Kanjonline.com, L’Art Aujourd’hui, L’Art Vu de Paris, L’Ecole de la Loire, Le Nouveau Journal du 15e, L’Eperon, L’Espace Pictural, L’Estampille-L’Objet d’Art, L’Express, L’Hadricourtois, L’Objet d’Art, L’Oeil, L’Officiel des Spectacles, La Dépêche du Midi, La Gazette de l’Hôtel Drouot, La Gazette des Arts, La Lettre d’Information de Chemins d’Arts, La Lettre du Carrefour des Acteurs Sociaux, La Lettre du XVè, La Lettre du Musicien, La Montagne, La Nouvelle République du Centre Ouest, La Salida, La Voix du Nord, Le Chirurgien Dentiste, Le Courrier de l’Ouest, Le Courrier Picard, Le Figaro, Le Figaro Magazine, Le Figaroscope, Le Journal de la Gestion de Patrimoine, Le Journal des Annonces pour les Artistes, Le Journal des Arts, Le Journal du XVème, Le Journal « Notre Dame-De Salette », Le Lien de la Paroisse de Saint Léon, Le Maine Libre, Le Magazine de la Photo, Le Monde, Le Nouveau Journal du XVème, Le Nouvel Observateur, Le Parisien, Le Petit Journal du Grand Marché, Le Petit Journal du Marché d’Art Contemporain, Le Petit Solognot, Le Pharmacien de France, Le Photographe, Le Point, Le Populaire, Le Progrès, Le Républicain Lorrain, Le Village Suisse infos, Les coulisses, Madame Figaro, Mairie du XVè, Maison pour Tous, Magazine Versailles, Märkische Algemeine, Mark Brandenburg, Mémoire des Arts, Métro, Nord Littoral, News Flash, News Letter de l’INSEAD, Pam Loisirs, Panzani News, Paris Banlieues-Tango, Paris Capitale, Paris Je T’aime international, Paris JISUNG, Paris Midnight, Paris Montmartre, Paris Paname, Paris Pochoirs, Pariscope, Paris Tango, Paris Turf, Paris 16ème magazine, Paris – Le Journal, Parispochoirs.com, Playboy, Point de Vue, Postdamer Neueste Nachrichten, Postdamer Zeitung, Pratique des Arts, Ohparis.com, OVNI – Le Journal franco japonais, RTL, Regard Local, Rencontres – Le Journal des paroisses du 7è, Ressources Humaines et Management (RH et M), Revue de l’Académie Européenne des Arts, Salon Artistique Forestois, Skin ethics, Strabisme Pyramidal, Suzukake No Kai, The Lion Magazine, Top Magazin, Traces, TV5, Univers Des Arts, Valeurs de l’Art, Zurban…

A titre d’exemple nous publions quelques articles parus dans la presse sur nos artistes et nos expositions.

Dans la revue RH&M

Article Revue RH&M janvier 2015    RH&M

Certains artistes de la Galerie Artitude se sont retrouvés dans la revue new-yorkaise « Gallery & Studio » !

Voici la couverture de la revue ainsi que l’article, ENJOY !

GALLERY&STUDIOArticle GALLERY&STUDIO (2)

Article GALLERY&STUDIO

Wall Street International, l’article « De Paris à Londres » parle de l’exposition qui a eu lieu du 20 au 26 Février au 5 Galerie base, Londres.

                       Wall street international                         wall street international 2

Dans le journal Le Bonhomme Picard, un article sur l’Artiste HUGO est apparu le 7 août 2013. Toute une page lui est consacrée !


We had a page in the Gallery & Studio for our exhibition in New-York !

GALLERY&STUDIOArticle GALLERY&STUDIO (2) Article GALLERY&STUDIO

In the Wall Street International, the article « From Paris to London » talks about the exhibition which happened from the 20th to the 26th of February at 5th Base Gallery, London.

                  Wall street international                               wall street international 2

In the newspaper Le Bonhomme Picard, an article on Artist HUGO appeared     Aug. 7, 2013. A whole page is devoted to him !

Jean-Pierre LORRIAUX 先生,Artitude画廊经理,曾获法国文学艺术荣誉骑士勋章;巴黎第一大学,经济和社会学博士学位。

LORRIAUX 先生,父亲是建筑师,从小便受到艺术熏陶,在校期间就经常穿梭于巴黎的各大画廊之中,1997年在巴黎繁华街道Village Suisse创建了该画廊,实现了他童年的梦想。他全身心投入为艺术家搭建国际平台,提供展示才华的机会。我们的画廊曾在纽约、柏林、巴塞罗那、莫斯科、香港、上海等地成功举办展览,每一次展览我们努力拉动和国际性画廊之间的互动与合作推广自己艺术家走上国际。

Presentazione di Jean-Pierre LORRIAUX, direttore della Galerie Artitude oltre che Mustapha CHELBI Chevalier de la Légion d’honneur, Chevalier des Art et Lettres, direttore de ‘L’Espace Pictural’.

«Figlio di agricoltori, Jean-Pierre LORRIAUX é il maggiore di una famiglia di sette fratelli. Ha sepre coltivato la passione per l’arte. Durante gli anni scolastici collezionava di già i primi premi per il disegno. I suoi genitori lo incoraggiarono a seguire gli studi artistici. Ambizioso, decise di trasferirsi a Parigi nel 1967.

Riuscirà in tutti i suoi concorsi ed esami, fino al raggiungimento della laurea : A l’Institut des Sciences Sociales du Travail (Université de Paris 1), a l’Institut Français de Presse et des Sciences de l’Information (Université de Paris 2), presso il Centre Interuniversitaire de Formation à la Fonction Personnel (Université de Paris 2), a l’Institut d’Etudes du Développement Economique et Social( Université de Paris 1) dove consegue il suo Dottorato di terzo ciclo in scienze economiche con una specializzazzione in economia internazionale. Fortunatamente per l’arte mancherà di poco un concorso per entrare a l’Ecole Nationale d’Amministration, sarebbe potuto diventare un alto funzionario!

Lontano da abbandonare la sua passione, la coltivò come un giardino segreto… Durante i suoi studi, continuò a frequentare a volte le Sorbonne e i musei, la facoltà di Droit e le gallerie d’arte. Ha anche seguito delle lezioni di pittura con l’illustre Salvador Dali.

Jean Pierre LORRIAUX a anche continuato ad inseguire il suo sogno che lo accompagna da quand’era bambino ed ha continuato a portare avanti il suo interesse per ideale estetico. Per pagare i suoi studi, fece dei piccoli lavori per potersi permettersi le sue prime opere d’arte che furono per lui dei colpi di fulmine…

 

Il suo percorso professionale é comunque molto impressionante. È stato successivamente nominato Assistente e poi Professore alla Facoltà di Diritto e Econolia di Parigi. È inoltre l’autore di una dozina di libri reputati come un « Dizionario della Formazione » e la sua opera più famosa « Economie Politique Contemporaine » è stata rieditata cinque volte. È stato ugualmente eletto Pesidente della Camera Sindacale Consigliere Prud’homal, Delegato al conosolato della Camera di Commercio e d’Industria di Parigi… tutto ciò mentre continua a frequentare Gallerie, Artisti, Saloni e Sale de Vente, chye gli hanno permesso di costruire, un po’ alla volta, una bella collezione di Arte Contemporanea. Unendo l’utile al dilettevole, il principio del piacere e il principio della realtà, é riuscito a venir ricompensato da questa strategia.

 

Jean Pierre LORRIAUX ha concretizzato il suo sogno da bambino aprendo la sua prima galleria d’arte al ‘’Village Suisse’’ nel 1997. La sua decisione, si è basata su una riflessione approfondita, circa la sua esperienza professionale, andando a mettere in opera un innovazione dinamica per promuovere l’arte e gli artisti contemporanei. Dopo aver freauentato a lungo molte gallerie, creò la sua, con concetti dinamici permettendo la presentazione di diverse tendenze dell’Arte Contemporanea, dall’astratto a la nuova arte figurativa, moltiplicando le mostre singole e collettive, generalmente a tema. La sua doppia formazione di economista e di giurista, l’aiutò ad essere longimirante, agendo con sicurezza e la sua lunga esperienza da cliente, gli permise di creare i migliori contratti e le specifiche di mercato oltre che alla vendita sicura ed assicurata.

Questo fu un debutto artistico che proseguii con successo.

Jean Pierre LORRIAUX, lavorando duramente, nel giro di qualche anno moltiplicò i suoi spazi per esporre aprendo anche nuove gallerie, permettendo così ai suoi artisti, favoreggiati da condizioni migliori, di poter esporre in maniera eccellente. Con auesto ritmo sostenuto ama esporre assieme dispinti e sculture, al fine di donare un’impatto maggiore alle sue esposizioni. Ha dovuto superare numerosi ostacoli e investire senza scoraggiarsi, durante una situazione difficile, restando a capo di tutto e adattandossi. Intraprendere è un’avventura, ma per una galleria bisogna prendersi questo rischio, e compreso nel piano finanziario il rischio era già stato calcolato. Per riuscirre bisogna intraprendere, credere, difendere i propri artisti, non si può sapere in anticipo se una mostra avrà successo o no. Jean Pierre LORRIAUX fece delle ipotesi audaci che si sono rivelate giudiziose.

La prima scommessa fu quella di intallare la galleria nel cuore di ‘’Village Suisse’’, creato per l’Esposizione Universale del 1900, un luogo prestigioso e rinnomato per i suoi più di 150 negozi di antiquariato, gallerie e negozi di decoro. Trovò questo luogo piacevole e con un’ottima localizzazione, vicino alla Tour Eiffel, una clientela internazionale di professionisti e di amatori interessati a tutte le forme dell’arte, da auella primitiva a l’arte contemporanea.

 

La seconda scommessa si basò sulla promozione dei giovani talenti e dei nuovi artisti, al fianco degli artisti confermati. Questa è l’arte di scoprire i talenti di oggi, che sono numerosi e che non trovano facilmente dei luoghi adatti ad esporre i loro lavori con delle condizioni d’esposizione performanti i lori ideali. Il gallerista, Jean Pierre LORRIAUX, si è messo totalmente, con la missione di consigliare, al servizio dei collezionatori, per aiutarli e consigliargli dei nuovi talenti di cui apprezzare e acquistare le opere. Il senso pedagogico e commerciale del Gallerista è evidente, il quale in auesto campo è indispensabile, come l’ascolto e il rapporto con i clienti.

Dopo avere ricevuto molto, Jean Piere LORRIAUX donò il meglio di se stesso. Volle stabilire un giusto rapporto qualità/prezzo delle opere, alla volta di soddisfare il cliente e l’artista. Il suo ruolo di gallerista punta a volorizzare i suoi artisti. Attraverso le relazioni con la stampa, la quotazione degli artisti, e un lavoro di fondo per sapendo lavorare nel mercato dell’arte. Con delle buone ambizioni e dei mezzi di comunicazione adatti: Internet, direct marketing, pubblicità, creazione di eventi… ha raggiunto i suoi obiettivi. La terza scommessa fu quella del diventare internazionale con l’apertura di nuovi mercati d’arte con artisti provenienti da tutto il mondo,  che permise un gran confronto di telenti e di stili. Alla Galerie Artitude espongono artisti americani, russi, chinesi, brasiliani, africani e moltissimi europei. L’arte ignora le frontiere. La globalizzazione, con Artitude, è una realtà. Questa grande diversità di nazionalità merita di essere sottolineata. La Galerie Artitude assicura la promozione dei suoi artisti in Francia e all’Estero. Si sviluppa sul mercato internazionale con dei partner efficaci che permettono di essere presenti in tutto il mondo.

La Galerie Artitude ha esposto i propri artisti sia a Shanghai che a Hong Kong, a San Paolo, Barcellona, Berlino, Mosca e New York. Ogni volta è una nuova avventura. Grazie alla partnership creata con le gallerie estere, abbiamo avuto modo di far conoscere i nostri artiti e di donargli una visibilità internazionale, incrementando anche la loro conoscenza delle altre culture. In favore degli scambi artistici culturali, Jean-Pierre LORRIAUX ha contribuito a sviluppare le relazioni culturali tra i paesi che non hanno esistato a muoversi in tutti e quattro gli angoli del pianete per provuovere i propri artisti.

Flauber disse: «  La stirpe dei cavalieri non si è estinta… tutti gli artisti lo sono. » Questa frase, viene ripetuta più e più volte de Jean Pierre LORRIAUX mentre parla della promozione dei suoi artisti. Ha messo a punto alcune frasi che permettono di mettere in luce gli artisti rappresentati da Artitude. Questo punto ha sempre sostenuto e ha permesso agli artisti ; e grazie a Galerie Artitude, evitando altre occasioni dove rimaerebbero in pochissimi

 

Universitario rinnomato, ricercatore instancabile, analista pertinente, pensatore metodico, dotato di un’intelligienza raffinata. Jean Pierre LORRIAUX ha abbandonato la sua caerriera Universitaria per far sviluppare le sue gallerie. Lui non rimpiange nulla di tutto ciò. I progetti non gli mancano, ci sarà infatti l’apertura di una gelleria tutta dedicata all’arte africana (sculture, maschere, oggetti di curiosità…). Senza prendere tutto troppo seriamente ma lavorando con serietà, lui consacra l’essenziale della vita a servire le Belle Arti… Ditemi c’è un ideale più bello di ciò ?»

  1. CHELBI Le Forum des Art Plastique, Revue d’Art, speciale Artitude.

Le Gallerie Artitude appaiono spesso nelle pagine dei magazine grazie ai numerosi eventi che organizzano e grazie alla diversità degli artisti presenti. Ecco qua qualche estratto che ne parla su delle riviste.  Potete trovare regolarmente le locandine con il programma delle mostre in galleria sulle pagine di Pariscope, L’Officiel des Spectacles, L’œil, Le Journal des Arts, Le Journal du XVème,Impression d’Artistes, Le  Forum des Arts e Lettres…

 

Dal 1997, data della creazione di Artitude, gli articoli e le pubblicitarie sulla nostra galleriae dui nostri artisti sono esposti regolarmente sulle pagine di: Accrochages, Académie Européenne des Arts, Achkar Monde, Actualité Juive, Actualité (Quotidien du Pharmacien), Adek Paris, Agenda Culturel de l’Ambassade de l’Inde, Agenda Culturel de Catalogne, Air France Magazine, Annonces Quartier, Aktuel, Aladin, Antika Paris, Antiquités et Brocante, Architectural Digest, Art aujourd’hui.com, Art annonces, Art et Décoration, Artist’info, Art Planete, Artotal.com, Artedelmondo, Art de Vivre, Artension, Artistes Magazine, Arts Actualités Magazine, Arts et Lettres de France, Arts et Antiquités, Arts Gazette International, Arts Info Systèmes, Arts-Sciences-Lettres, Asnières infos, Atlantica, Art 11.com, Beaux Arts, Berliner Kunst Kalender, Berliner Morgenpost, Blackmap, Bon Art Revista d’Art (Barcelone), Bulletin de l’Ambassade de Suisse, Bulletin de l’Ecole de la Loire, Bulletin d’Information de la Mairie du XVè, Bulletin Municipal du 15e, Calendrier de l’Ambassade du Japon, Carrefour des Acteurs Sociaux, Chambre des Beaux Arts Méditerranée, Chasseur d’Images, Cheval Loisirs, Cimaise, Cityvox, Club Affaires – Tangara, Cofrade – Infos, Connaissances des Arts, Côté Arts, Déco Eco, Découverte-artistes.com, Dernières Nouvelles d’Alsace, DIVA, Dolphin Mag, DP Viver (Brésil), Equus, Espace Richelieu, Evenemenktuel, Femmes 3000, Figaroscope, France Antiquités, Gallery Guide Europe, GAMT « Quotidien Arménien », General Anzeiger, Gestion de Fortune, Group’Art Contacts, Guide de l’Art, Guide Pratique du 15e, Impressions d’Artistes, Infos Brésil, International Antiques, International Herald Tribune, Japon-Calendrier Culturel, Kanjonline.com, L’Art Aujourd’hui, L’Art Vu de Paris, L’Ecole de la Loire, Le Nouveau Journal du 15e, L’Eperon, L’Espace Pictural, L’Estampille-L’Objet d’Art, L’Express, L’Hadricourtois, L’Objet d’Art, L’Oeil, L’Officiel des Spectacles, La Dépêche du Midi, La Gazette de l’Hôtel Drouot, La Gazette des Arts, La Lettre d’Information de Chemins d’Arts, La Lettre du Carrefour des Acteurs Sociaux, La Lettre du XVè, La Lettre du Musicien, La Montagne, La Nouvelle République du Centre Ouest, La Salida, La Voix du Nord, Le Chirurgien Dentiste, Le Courrier de l’Ouest, Le Courrier Picard, Le Figaro, Le Figaro Magazine, Le Figaroscope, Le Journal de la Gestion de Patrimoine, Le Journal des Annonces pour les Artistes, Le Journal des Arts, Le Journal du XVème, Le Journal « Notre Dame-De Salette », Le Lien de la Paroisse de Saint Léon, Le Maine Libre, Le Magazine de la Photo, Le Monde, Le Nouveau Journal du XVème, Le Nouvel Observateur, Le Parisien, Le Petit Journal du Grand Marché, Le Petit Journal du Marché d’Art Contemporain, Le Petit Solognot, Le Pharmacien de France, Le Photographe, Le Point, Le Populaire, Le Progrès, Le Républicain Lorrain, Le Village Suisse infos, Les coulisses, Madame Figaro, Mairie du XVè, Maison pour Tous, Magazine Versailles, Märkische Algemeine, Mark Brandenburg, Mémoire des Arts, Métro, Nord Littoral, News Flash, News Letter de l’INSEAD, Pam Loisirs, Panzani News, Paris Banlieues-Tango, Paris Capitale, Paris Je T’aime international, Paris JISUNG, Paris Midnight, Paris Montmartre, Paris Paname, Paris Pochoirs, Pariscope, Paris Tango, Paris Turf, Paris 16ème magazine, Paris – Le Journal, Parispochoirs.com, Playboy, Point de Vue, Postdamer Neueste Nachrichten, Postdamer Zeitung, Pratique des Arts, Ohparis.com, OVNI – Le Journal franco japonais, RTL, Regard Local, Rencontres – Le Journal des paroisses du 7è, Ressources Humaines et Management (RH et M), Revue de l’Académie Européenne des Arts, Salon Artistique Forestois, Skin ethics, Strabisme Pyramidal, Suzukake No Kai, The Lion Magazine, Top Magazin, Traces, TV5, Univers Des Arts, Valeurs de l’Art, Zurban…

Ad esempio  qualche articolo che pubblichiamo riguarda I nostril artisti e le nostre nostre nostre.

Dal Magazine RH&M
Article Revue RH&M janvier 2015    RH&M

Alcuni artisti si sono ritrovati nella rivista new-yorkese « Gallery&Studio »!

Ecco la copertina di dell’articolo, ENJOY !

GALLERY&STUDIOArticle GALLERY&STUDIO (2)

Article GALLERY&STUDIO

Wall Street internationational, “ Da Parigi a Londra” parlava della mostra che prese luogo dal 20 al 27 febbraio a 5 Galerie base, Londra.

                       Wall street international                         wall street international 2

Dentro il giornale Le Bonhomme Picard, un articolo sull’artista HUGO apparve il 7 Agosto 2013. Tutta una pagina a lui dedicata.