MIAULT Elric

Elric MIAULT est artiste peintre tendance abstraite.

Né en 1977, Elric Miault passe son enfance en Guyane française, en Nouvelle Calédonie et à Tahiti. C’est à dix-neuf ans qu’il décide de franchir l’Atlantique et d’aller travailler à New-York. Ensuite, il s’adonne à ses passions : l’écriture et le dessin.

C’est à cette époque qu’il peint sa première série de tableaux. Celle-ci est présentée quelques mois plus tard lors d’une « business party » à Rhodes Island et remporte un vif succès : l’intégralité des œuvres est vendue ! Ce sera une expérience décisive pour le jeune Elric. Peu après, l’artiste expose quatorze toiles à la « Revel Gallery » de Soho, confirmant ainsi sa vocation. Sa voie professionnelle est désormais tracée. Elric Miault regagne le vieux continent en 1997. Installé dans son atelier nantais, le jeune artiste a alors l’idée de mêler à sa technique picturale des feuilles d’or et des feuilles d’argent, dans la plus noble tradition. Par la suite, son style ne se départira pas de l’usage des métaux précieux. En particulier le cuivre, le bronze venant simplement en élargir l’éventail.

La même année Elric Miault fait de nombreux voyages. Il en profite pour acquérir de nouvelles connaissances, comme l’usage des pigments, au centre des tisserands de Sefrou au Maroc, ou le maniement de la laque urushi au Japon.

Au même moment,  la galerie Fukuya à Tokyo et la galerie Western Myako à Kyoto exposent ses œuvres. L’année suivante, celles-ci sont présentées à la Galerie des Arcades à Genève. En 1999, il retourne fouler les terres du Nouveau Monde, mais cette fois, fait cap plus au Nord et rejoint le Canada. Il expose alors ses œuvres à Montréal à la galerie Ménard.

En 2000, l’artiste offre au Musée de l’or de Bogota son tableau « Espiritu de Oro » qu’il a peint sur place. En 2002, les œuvres d’Elric Miault sont de nouveau exposées au Japon.

Le printemps 2004, marque un renouveau pour Elric Miault qui élit définitivement domicile en France.

A la même époque, ses œuvres s’exportent à Stockholm, où elles sont présentées à la galerie Gunnrummet. Pendant cette période parisienne, l’artiste fait don de son œuvre intitulée « La Prière » à la Fondation Adolphe de Rothschild au printemps 2007. Le 4 mai de la même année, le Musée du Vatican se porte acquéreur du tableau intitulé « La Rose ». Elric Miault devient ainsi le seul artiste vivant à voir son œuvre exposée dans le prestigieux Musée de la Cité Vaticane. Le 15 juin, c’est le Musée de la Légion d’honneur et de la Chevalerie qui, soucieux de moderniser sa collection, choisit le tableau « L’Aiglon ».

En 2007, son tableau « Djiins » devient la propriété du Musée de Marrakech. Depuis 2009, il a exposé en France, notamment au Grand Palais, à l’Espace Pierre Cardin? ainsi qu’au Carrousel du Louvre avec la Société Nationale des Beaux-Arts, mais également à Bruxelles et à Tel Aviv. Vingt ans après les débuts de l’artiste, les œuvres d’Elric Miault sont présentes dans nombre de collections privées internationales et de musées.

L’artiste vit et travaille en Région Parisienne.

Quelques oeuvre de l’artiste :

 Pour en savoir plus : http://www.galeriemiault.fr/.